Comment atteindre la Position zéro dans les recherches Google ?

le 21 janvier 2020 par Patrick Saucet

 

 

En quelques années, les résultats de recherche sur la première page de Google se sont transformés : à la liste de pages web, se sont adjoints les liens sponsorisés, ainsi que de nombreuses informations : extraits de google shopping, suggestions d’hôtels, profils de célébrités, carrousels de videos, traductions, réponses directes à des questions…
Parmi ces contenus suggérés par Google, les featured snippets ou extraits optimisés sont dignes d’intérêt pour les entreprises désireuses de bien placer leurs pages web dans les premiers résultats de Google. Voyons donc comment atteindre cette position zéro.

Que veut dire Position zéro dans les résultats Google ?

 

 

 

Les featured snippets (extraits optimisés) sont des extraits de contenus de pages web, sélectionnés par l’algorithme de Google et figurant tout en haut de la 1ère page, avant les résultats organiques. D’où l’appellation de position zéro.
Cet extrait peut être sous forme de paragraphe, de liste ou parfois de tableau.
Figurer à cette première position est bien sûr intéressant pour une entreprise. Elle permet d’améliorer sa visibilité mais aussi le trafic vers cette page web : des hausses de clics de 20% à 100% ont été enregistrées dans le cas où une page a vu son contenu sélectionné en position zéro.
Cet extrait sera aussi de plus en plus utilisé pour les recherches vocales, en forte hausse (recherches sur mobile ou via les enceintes connectées.

Comment Google choisit-il les informations en Position zéro ?

Ces extraits optimisés correspondent bien sûr à une réponse par rapport à une requête de l’internaute. Une page pourra apparaitre pour une expression et pas pour une variante. Cette position peut être aussi éphémère, remplacée par une page concurrente.
Pour avoir une chance d’apparaitre en position zéro, la page doit figurer dans les 5, voire 10 premiers résultats de recherche organique. Les pages apparaissant en position zéro figurent aussi dans 30% des cas en 1ère position, dans 65% entre la 2ème et la 5ème ; et 5% entre la 6ème et la 10ème.
Si vos pages ne sont pas classées dans les 10 premières places sur des requêtes qui vous intéressent, inutile d’espérer qu’elles figurent en position zéro. Il faut donc avant tout exploiter les techniques de référencement naturel classiques pour les faire grimper dans le top 10.*

Comment apparaitre en Position Zéro sur Google ?

Recenser les questions pouvant générer des rich snippets

 

Les informations en position zéro sont presque toutes des réponses à une question : Comment, pourquoi, où, qui, que… Il faut d’abord connaître les questions que se posent les internautes, en rapport bien sûr avec l’activité de son entreprise / organisation. On pourra saisir le début de recherches sur Google pour voir apparaitre les suggestions qui s’affichent dans la barre de recherche. La recherche lancée, on observera le bloc ‘’Autres questions posées’’ qui recense d’autres questions ayant affiché une réponse en position zéro.

Observer les pages positionnées en Position zéro

Dans le bloc ''Autres questions posées’’, on pourra pour chaque question observer quelle page a été sélectionnée en position zéro, et analyser le contenu extrait, voir le code source html de la page. De quoi benchmarker efficacement et en déduire quelques bonnes pratiques.

Identifier ses pages existantes pouvant prétendre à la Position zéro

Les pages bénéficiant d’une position zéro sont issues des 5 voire 10 premiers résultats des SERPs. Il faut donc identifier, pour chaque question choisie, quelle page existante et déjà bien classée, pourra être candidate à être optimisée pour espérer figurer en position zéro.
Il est toujours possible de créer une nouvelle page ex-nihilo avec le même objectif.

Mettre en œuvre les pratiques du content marketing

La qualité du contenu (pertinence, intérêt pour l’internaute) est depuis quelques années un critère essentiel pour le SEO. C’est encore plus vrai pour la position zéro. Le contenu devra être pertinent, unique, rédigé de façon claire et concise. Dans le cas des recherches vocales, qui se développent rapidement (via le mobile ou les assistants vocaux), la clarté du contenu est essentielle.

Raisonner en champ lexical

Le champ lexical est l’ensemble des mots appartenant à un même thème. Sac à dos, rando, sac de trekking, chaussures de marche appartiennent ainsi au même champ lexical (la randonnée).
Google raisonne depuis longtemps non pas en mot à mot mais en signification globale et donc utilise ce champ lexical. Il ne faut donc pas répéter les mêmes mots-clés ou la même question à travers la page, mais considérer un champ lexical plus vaste.

 

 

Reprendre le texte de la question dans des zones clés

Le texte de la question posée par l’internaute et visée par l’entreprise est bien sûr essentiel et devra figurer dans la page web. Il est judicieux de la mettre dans la balise <Title> , et dans le titre (en variante éventuelle). Si cet extrait rédigé est un paragraphe à l’intérieur de la page, il faudra faire figurer juste avant l’extrait un rappel de la question ou la mention d’une réponse apportée.

Utiliser les listes à puce ou numérotées

Les listes à puce ou numérotées sont l’une des variantes les plus fréquentes des extraits optimisés. Le contenu pourra donc être rédigé sous forme de liste, en prenant soin d’utiliser la balise <ul>.

Exploiter les balises <H1>, <H2>, …

Les balises <H> sont une alternative si votre contenu n’est pas sous la forme de checklist mais de paragraphes avec un titre de paragraphe. Google extraira seulement les titres de paragraphe pour constituer son extrait optimisé.

Mettre en forme les informations en listes, tableaux, paragraphes

En dehors des listes, on trouve aussi des paragraphes ou des tableaux.
Pour un paragraphe, rédiger un texte d’environ 50 mots.
Pour un tableau, utiliser une syntaxe html classique (de type <table> <tbody> <<tr> <td>).
Les données structurées ne sont pas exploitées pour la position zéro. Google extrait certaines informations seulement du tableau d’origine, pas le tableau dans son intégralité.

Ajouter des images à votre zone de contenus cible

Les featured snippets viennent souvent accompagnés d’une image (cliquable vers Google images) à droite du résultat, dans le cas des paragraphes. Il convient donc de prévoir une ou plusieurs images sans sa page, cohérentes avec le contenu.
Google prend parfois une image provenant d’un autre site web : autant mettre toutes les chances de son côté.

 

Partager sur