Quelle transformation numérique pour votre entreprise ?

le 28 août 2019 par Patrick Saucet

 

 

La transformation numérique (ou digitale) est un terme qui recouvre des réalités très diverses selon les entreprises.
S’il est possible d’en faire une définition idéale et exhaustive , la plupart des sociétés se focalisent sur une des briques de la transformation, selon leur taille, leur historique, ou leur secteur. Je vous propose ici 4 grands types de transformation digitale. Quelle sera la vôtre ?

"

Transformation numérique : pour les débutants

Cette version sera adoptée par les petites structures ou celles ayant très peu développé leur environnement numérique : il faut donc démarrer par les bases.
Certaines TPE gèrent encore sous format papier de nombreux documents et processus. La GED (Gestion Electronique de Documents) est donc un chantier important pour numériser les documents existants, et prévoir une informatisation de processus traités manuellement.
De nombreux indépendants, commerçants, artisans n’ont pas encore de site web. Ce projet fait alors également partie des priorités.
Le passage d’un site au e-commerce peut aussi être un chantier pour les entreprises en démarrage de la transformation digitale, si cela est pertinent et peut développer leur ventes.
Enfin, la mise en place d’un outil CRM basique – des solutions faciles à prendre en main et abordables existent – est un plus pour gérer des fichiers prospects/clients convenablement et déployer des actions marketing.

Transformation numérique : data first

Pour certaines sociétés, très marketing-minded, la connaissance clients, les actions d’acquisition et de fidélisation, la personnalisation des offres sont essentielles. Il s’agira d’entreprises de produits ou services grand public, gérant des bases de clients ou abonnés importantes.
Le Cloud est une solution attractive pour ces profils de sociétés, à la fois pour héberger les données de façon sécurisée et disposer de puissance de calcul importante.
Des investissements en solutions CRM évoluées et applications d’analytics pointues seront un plus pour collecter et traiter ces Big data. Les processus d’automatisation marketing font aussi parti des chantiers de transformation digitale.
Ces entreprises s’orientent également vers l’intelligence artificielle et le machine learning pour faire des recommandations intelligentes, des prévisions de comportement… au profit de l’expérience utilisateur et pour mieux générer de la valeur.

Transformation numérique : priorité à la technologie

Dans le cas d’entreprises de l’industrie ou exploitant des matériels et équipements, les technologies tangibles sont particulièrement au cœur de leur transformation digitale.
La robotique et le RPA (Robotic Process Automation) est un des domaines d’intérêt de l’industrie 4.0. Robots industriels pour les chaines d’assemblage mais aussi robots pour l’agriculture, pour la logistique… la robotique s’invite dans de nombreux domaines.
L’Internet des Objets (IoT)est aussi une technologie phare des projets de transformation numérique. Les applications sont là aussi multiples : domotique, maintenance prédictive, objets connectés du quotidien pour le grand public – du tracker à la lampe connectée.
Les drones peuvent être aussi un domaine d’investissement dans certains secteurs (surveillance, inspection de bâtiments…) ainsi que la Réalité Virtuelle ou Augmentée, ou encore l’impression 3D.

Voir le programme

Vous souhaitez préparer la transformation numérique ?

Participez à notre Formation Transformation digitale

Transformation numérique : hommes et processus

On ne le dira jamais assez : la transformation numérique est aussi (voire surtout) une affaire d’individus. L’orientation « humains » sera toutefois logiquement prédominante dans les sociétés de services, ou les grandes entreprises, même si tous les profils devraient s’y pencher.
La transformation numérique doit donc s’accompagner de travaux visant à mieux organiser l’entreprise, pour améliorer sa réactivité, son time-to-market et les relations entre individus ou services.
Les Chatops (de type Slack) ont le vent en poupe et permettent d’améliorer la communication autour d’un projet.
Les plateformes collaboratives, ainsi que les RSE (Réseaux Sociaux d’Entreprises) sont une tendance forte et souvent l’une des briques des projets de transformation digitale. Elles facilitent la coopération, l’échange et la localisation des informations, et accompagnent les nouvelles organisations, avec la fin des silos et l’organisation en mode projets.
L’ouverture sur un éco-système plus large (clients, fournisseurs, Ecoles…) se fait aussi avec la mise en place de plateformes d’open innovation, de hackathons.
Enfin, la mise en place de méthodes agiles (SCRUM ou autres) , ou des principes du lean startup font partie des chantiers envisageables sous l’angle organisationnel dans la transformation digitale.

 

Partager sur